Afterwork RH Grenoble – Stéphanie Toussaint – Mars 2017

Afterwork RH Grenoble – Stéphanie Toussaint – Mars 2017

  • Posted by MANETHIC
  • On 5 avril 2017
  • 1 Comments

Lors de l’édition du mois de Mars des Afterwork RH Grenoble, nous avons eu le plaisir de donner la parole à Stéphanie Toussaint, qui a abordé le sujet du bien-être au travail. Stéphanie est coach et consultante diversité et bien-être au travail, passionnée par les mécaniques de la performance.

 

C’est autour d’un verre de vin, dans une ambiance bon enfant, qu’une vingtaine de participants sont venus échanger avec Stéphanie Toussaint, le 14 mars dernier.

Après un tour de table durant lequel la majorité des participant admet être venue chercher des « bonnes pratiques » liées au bien-être au travail, Stéphanie stupéfait son auditoire en annonçant clairement qu’elle ne donnera pas de « bonnes pratiques » ce soir ! « Ah bon ? », s’étonnent certains.

Pour se faire comprendre, Stéphanie interpelle des participants :

  • « Toi, Claire, de quoi tu as besoin pour être bien au travail ? »
  • « J’ai besoin d’être seule et d’écouter de la musique pour me concentrer ! », répond l’intéressée.
  • « Et toi Thomas, de quoi as-tu besoin ? », renchéri Stéphanie.
  • « De rigolade, d’une équipe motivée ! »
  • « Donc il ne faut surtout pas que tu bosses avec Claire, sinon c’est la catastrophe ! », plaisante Stéphanie. « Et toi Marina ? »
  • « Moi, j’ai besoin d’être entourée, de travailler avec une équipe avec laquelle je m’entends bien. »
  • « Et bien moi, réplique Stéphanie, j’ai besoin de faire 2 heures de sport par jour, qu’on me laisse tranquille quand je suis à mon bureau mais que je puisse rencontrer plein de personnes différentes dans la journée ! »

 

Le message est clair : impossible de donner des bonnes pratiques quant au bonheur en entreprise car chacun a sa propre définition de ce qu’est le bien-être pour lui.

Bien sûr, il est possible de donner des conseils sur ce sujet, mais en fonction de la culture de l’entreprise et des envies de chacun des salariés, ce qui va marcher quelque part ne va pas forcément marcher ailleurs ! En effet, en mettant en place la même pratique dans deux entreprises différentes, il se peut que cela fonctionne parfaitement dans un des cas, et que le résultat soit catastrophique dans l’autre.

 

Stéphanie poursuit : « Connaissez-vous la définition de la santé, telle qu’elle a été écrite par l’Organisation mondiale de la santé en 1946 ? La définition est la suivante : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

L’approche de Stéphanie pour aller vers le bien-être consiste donc en une approche salutogénique du management, c’est-à-dire un management générateur de santé, à 3 niveaux : physique (faire en sorte que l’environnement de travail soit bon), mental (faire en sorte que le salarié soit bien dans sa tête, éviter la pression, le surmenage) et social (être à l’aise dans ses relations de travail).

Comme Stéphanie l’a souligné lors de son intervention à l’événement Disrupt RH Grenoble : « les gens qui se sentent bien dans leur peau n’embêtent pas le monde ! ». En effet, si ces personnes sont confrontées à des situations stressantes, elles seront à même d’apporter une réponse raisonnable, qui ne sera pas influencée par leur ego.

 

LA COMMUNICATION NON-VIOLENTE

Ce sont les principes de la communication non-violente, que Stéphanie nous rappelle. Par exemple, lorsqu’un supérieur hausse le ton sur vous à propos d’un dossier insatisfaisant, voici les quatre étapes à suivre pour adopter un comportement raisonnable et avoir une réaction mesurée :

  • Étape 1 – Décrire les faits sans jugement

« J’ai bien entendu cette remarque de ta part, tu n’es pas satisfait de mon travail »

  • Étape 2 – Exprimer son ressenti

« Je ne suis pas à l’aise, je n’ai pas apprécié la façon dont tu t’es adressé à moi »

  • Étape 3 – Formuler son besoin

« J’ai besoin d’être respecté dans mes relations de travail. Peut-être que le dossier n’était pas bon, mais je suis une personne avant tout, j’ai besoin que l’on me respecte »

  • Étape 4 – Exprimer une demande

« À l’avenir, je te demande de ne plus t’adresser à moi de cette façon »

 

Bonhomme_OSBD.svg

 

Une mauvaise communication peut prendre des proportions démesurées dans les organisations, alors qu’il suffit parfois d’exprimer ses besoins d’une manière simple pour être entendu et compris.

 

L’ESTIME DE SOI

La discussion continue et les participants demandent à Stéphanie de parler de l’estime de soi. Celle-ci retourne dans un premier temps la question : « Pour vous, qu’est-ce que c’est l’estime de soi ? »

Les réponses fusent : ego, respect, amour de soi, confiance, avoir une juste évaluation de soi-même, pyramide de Maslow, savoir s’écouter… « Vous avez cité les bons mots-clés ! », souligne Stéphanie.

Elle poursuit en détaillant les quatre piliers de l’estime de soi :

  • LE SOI = bien se connaître, connaître ses besoins, ses valeurs, ses croyances, ses émotions, ses rythmes, ses envies, ses désirs…
  • L’IMAGE DE SOI = s’aimer, être juste avec soi-même, être en capacité d’apprécier les compliments

Stéphanie prend pour exemple une vidéo sur l’estime de soi réalisée par la marque DOVE dans laquelle à la question « quelle partie de votre corps appréciez-vous le plus ? », toutes les femmes interrogées dans la rue ne trouvent rien à répondre. Mais lorsque l’on demande aux personnes qui les accompagnent ce qu’elles en pensent, celles-ci trouvent spontanément beaucoup de qualités à leur amie.

Le message est simple, nous sommes parfois trop durs avec nous-mêmes ! Stéphanie préconise de ne pas se dire à soi-même ce qu’on ne dirait pas aux autres. Il faut apprendre à s’apprécier à sa juste valeur.

  • SOI SOCIAL = le regard des autres

« Moins je m’aime, plus je suis dépendant du regard des autres ! », affirme Stéphanie.

  • L’IDÉAL DE SOI = qui j’ai envie d’être

 

Les échanges autour du bien-être au travail se poursuivent au rythme des différentes questions posées par les participants à Stéphanie. Pour conclure l’afterwork, Stéphanie invite tous les participants à partager ce qu’ils comptent faire dans les prochains jours pour se procurer plus de bien-être dans leur environnement professionnel. Un tour de table plein de bonne volonté et de belles résolutions pour avancer un peu plus vers l’épanouissement professionnel.

 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Rejoignez-nous pour la prochaine édition des Afterwork RH Grenoble, qui aura lieu le 11 avril à partir de 18H30 au Verre à Soi ! Au programme, Patrice OSETE, Responsable Marketing de Rezo Formation viendra nous expliquer comment répondre à l’impossible problématique de former mieux avec moins.

Inscriptions via Eventbrite

 

1 Comments

Poiroux Claire
Merci, la présentation de Stéphanie Toussaint était brillante!

Leave Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *